écoute

Richesse intérieure !

« I.2 Yogashchittavrittinirodhah. » citation des Yoga Sutras de Patanjali

“Le Yoga est l’arrêt de l’activité automatique du mental”. traduction de Françoise Marzet

Il nous permet de nous libérer de nos automatismes ou encore de nous “libérer du connu” comme pouvait le dire Krishnamurti.

Nous prenons alors conscience de ce que nous sommes, réellement.

“Notre conscience profonde, le drashtar, l’Atman, le Soi, le Centre, cette richesse commune à tous les Hommes, source d’amour, de vie, de créativité, que pour la plupart, nous cherchons à l’extérieur, alors qu’elle est en nous”.

Toute cette activité – la recherche de repères extérieurs, de reproduction de ce que je connaissais, de ces réflexes de sociabilisation – qui s’est développée lors de mes premiers mois d’expatriation, n’était qu’agitation.

La pratique du yoga m’a permis de cesser cette agitation automatique presque réflexe. La pratique du yoga m’a fait prendre conscience de cette richesse intérieure, jusqu’alors inexplorée.

L’image utilisée par Philippe Filliot dans “Le yoga comme art de soi” illustre bien cette idée : “Le terme yoga remonte aux textes védiques où il désigne le yoga comme le char d’Indra et de Sûrya tiré par des chevaux sauvages, agités, instables, qu’il s’agit de contrôler et de maîtriser”.

Ainsi par le yoga, je suis ici et maintenant. En conscience, en attention.

Je m’installe dans la posture. Je trouve mon équilibre. J’écoute mon corps et ses contraintes. Je suis consciente de chaque geste, de ma respiration, de mes sensations. Je relâche toutes les tensions inutiles, au niveau musculaire, respiratoire et mental.

Je m’accepte telle que je suis, je lâche-prise.

Je suis alors bien installée, établie en moi-même, dans “cette posture ferme et agréable”.

Je suis.

Je suis alors capable d’AGIR et non de réagir.